Décodage Biologique, Traiter les maux physiques

Décodage Biologique = Traiter et Décoder les maux physiques

1
8089
Décodage des Maux
Décodage des Maux

Décodage Biologique = Décoder et traiter les maux physiques.

Citations sur le décodage Biologique :

« Le Corps hurle, ce que la bouche tait » !

 « La maladie est un conflit entre la personnalité et l’âme » Bach

 « La maladie n’est pas mauvaise, elle t’indique que tu te trompes de chemin ».

Decodage Biologique
Decodage Biologique

 

Le Décodage Biologique permet de comprendre l’origine d’une maladie ou d’une douleur

« Le Décodage Biologique permet de comprendre l’origine d’une maladie quelle qu’elle soit. Selon cette méthode, la localisation corporelle du symptôme indique une émotion refoulée, et une signification associé à un événement, senti comme désagréable, le biochoc.

La maladie n’apparaît plus comme un ma ou un problème ; bien plutôt comme un indicateur sur lequel chacun d’entre nous peut compter pour sa transformation.

Cela permet de déterminer la cause profonde d’un symptôme récurrent, de prendre conscience de la symbolique qu’elle représente pour le patient, d’identifier l’émotion liée à la gêne ou à la pathologie et de libérer le patient de l’émotion.

L’adaptation biologique que constitue le symptôme n’a alors plus lieu d’être, et le symptôme disparaît de lui-même. »  (Décodage biologique des maladies – Christian Flèche)

Ce sont des conflits multiples, psychologiques et biologiques qui entraînent la maladie. 

Tout comme Christian Flèche, je ne pense pas que ce soit uniquement des conflits psychologiques qui créent la maladie. Ce sont des conflits multiples, psychologiques et biologiques qui entrainent la maladie.

Le corps a 5 comportements biologiques en fonctionnement de son environnement extérieur :

+++ : Je suis en sur fabrication cellulaires etc …
++ : Je respire à fond et tous mes organes travaillent à plein régime.
Etat habituel : Je respire inconsciemment, et je maintiens un équilibre ni trop acide ni trop alcalin,  dans ma ceinture pelvienne.
– :

 

Je bloque ma respiration, je bloque la digestion et le     fonctionnement de mes organes
– – – : Je détruis le système respiratoire et je crée un ulcère au foie,         à l’estomac…

 

L’émotion a un fondement biologique.

Elle surgit dans un instant d’inconscience, de divorce d’avec soi, de son Être authentique, à notre insu et en un éclair.

Toutes nos émotions sont liées à un événement qui est arrivé à en un temps et en un lieu précis, qu’il s’agira de retrouver pour la libérer, pour la conscientiser et contacter le sens biologique de la maladie. Il s’agit de ressentir consciemment ce que nous avons déjà senti inconsciemment à notre insu.

Ce que, Christian Flèche, dénomme le « Biochoc », « c’est le moment de rencontre entre le monde extérieur et notre monde intérieur. Et cette rencontre produit soit une satisfaction soit une insatisfaction. L’émotion est la trace consciente d’une activité interne, c’est l’indice l’indice d’une fonction biologique satisfaite ou non.

Quand tout autour de nous, assure notre sécurité, nous nous sentons paisibles et notre comportement s’ensuit : nous nous détendons. Mais si l’environnement est hostile, alors la peur surgit du profond de nous afin de nous mettre sur le qui-vive puis de nous permettre de retrouver la sécurité.

L’émotion apparaît toujours en un instant, de façon involontaire, incontrôlée et adaptée à une situation extérieure.  Elle est située dans notre corps, de façon précise (chaleur au ventre, tension dans la gorge, poids sur les épaules, vide dans les jambes, picotements aux mains etc …). »

L’émotion est une énergie. C’est une fréquence vibratoire. Et selon les émotions nous sommes dans diverses qualités d’énergies.

L’émotion c’est ce qui nous fait avancer.

Quand je suis dans une émotion d’Amour, de joie, de paix, de tranquilité, j’utilise une essence bio qui me respecte et respecte mon environnement.

Mais quand je suis dans les émotions de haine, de peur, de colère, de tristesse, de culpabilité, émotions erronées, j’utilise une essence de piètre qualité, qui encrasse mon véhicule terrestre, ce corps physique qui est le mien et qui abîme mon environnement. Je suis un pollueur !

Tout symptôme à une cause, ou une source. Et le décodage biologique permet d’aller à la  rencontre de cette cause, de la conscientiser afin de la libérer du corps physique et des corps subtils éthérique, astral, mental, et causal.

Exemple : les bronchiolites

Le petit Thomas souffre de bronchiolites à répétition. Le message derrière la bronchiolite est le suivant :

PEUR, ANGOISSE au plus profond de soi, par ex : la personne qui doit me sécuriser, me rassurer (les parents, la nounou, l’adulte en charge), est elle même angoissée, donc je vis une situation angoissante. Il s’agit d’une peur, d’une menace plus profonde que les bronches, qui peut aller jusqu’au sentiment de mort imminente. La menace est plus intime, elle peut venir de la mère : l’enfant est protégé par quelqu’un d’angoissé !

Ex : Peur venant de la mère, peur que son enfant ne meure….

C’est aussi la confrontation de l’enfant aux premières peurs de séparation , et des parents de l’enfant à la peur de la maladie et de la mort.

Souvent en magnétisme, je trouve des mémoires trans générationnelles ou trans karmiques de mort par asphyxie.

Dans un cas comme celui-ci, je vais faire parler les parents, sur leur histoire, poser des questions sur  l’histoire de la famille, des parents, des grands parents. Et bien souvent, l’inconscient du patient me transmet des mots, des signes, des pistes que je vais explorer avec le patient. Et puis nous conscientisons les faits, et nous le travaillons énergétiquement dans tous le corps, pour libérer ce qui doit être. Souvent nous portons des mémoires qui ne nous appartiennent pas.

 

Autre exemple : un souci au niveau du côlon, mon gros intestin

J’ai un souci au niveau du côlon, mon gros intestin. La tonalité est forcément archaïque. Mémoire d’enfance, voir intra utérine. Ainsi une atteinte du côlon selon le tissu atteint aura un tonalité conflictuelle différente :

– sang : liens familiaux

– muscles : impuissance

– muqueuse : contact

Afin de découvrir la teneur conflictuelle biologique d’un organe, il suffit de se référer à sa fonction biologique. Le côlon (utilisant des milliards de germes) élimine ce qui a été jugé inutile par le corps, superflu, sale. Le côlon fait progresser les matières vers l’extérieur. On trouve là une notion de progression, de chemin à parcourir pour évacuer l’inutile, le sale. Les muscles du côlon vont permettre cette élimination.

Plus on avance dans le côlon, plus les conflits sont importants.

Les pistes à explorer prudemment sont :

Conflit d’amour « propre » puisque dans le côlon, il y a la notion de dégueulasse. Luttes intestines. Bagarre entre nous et nos préjugés.

Ex : Un volvulus au niveau du côlon, il s’agit d’une torsion au niveau du côlon et de la muqueuse enflammée. Donc « je retiens, je contiens ma colère, la colère d’avoir été séparée de… situation que j’ai vécu de manière très violente ».

Pour plus d’informations, je vous invite à vous référer à : « Décodage biologique des maladies » Christian Flèche

« Dis moi où tu as mal et je te dirai pourquoi ? » Michel Odoul

« Le langage émotionnel du corps » Roger Fiammetti

Pour celles et ceux qui parlent l’espagnol, au site d’Enric Corbera, fondateur de la Universidad de Bioneuroemocion.

https://www.enriccorberainstitute.com

Décodage Biologique
Décodage Biologique

 

Vous souhaitez traiter et décoder un mal ou une douleur physique en particulier? Prenez un rendez vous avec Corinne Maincent.

> PRENDRE UN RDV

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here